L’ Allemand dans l’Académie de Caen

Le site Internet d’Allemand de l’Académie de Caen

L’assistant étranger

samedi 30 août 2008, par Alexandre*Jean-Paul.

L’ASSISTANT ÉTRANGER

Ni simple étudiant, ni professeur en exercice, l’assistant apporte à la fois l’authenticité de la langue et la richesse d’une culture vivante. Il va de soi que l’assistant ne saurait se substituer à l’enseignant qui seul est un professionnel de l’éducation. Sa présence doit permettre à l’élève de bénéficier d’un enseignement plus personnalisé dont les maître-mots sont individualisation et travail personnel, dans le cadre de séances structurées par des activités précises, aux objectifs évidents et vérifiables.

Un assistant sera en priorité affecté en seconde.

Le chef d’établissement organise son emploi du temps. Les modalités d’intervention de l’assistant et les activités mises en œuvre peuvent être très variées. Son intervention sera d’autant plus efficace qu’il y aura collaboration étroite avec les professeurs et que les élèves percevront qu’il y a dans la séance avec l’assistant un enjeu pour le cours lui-même.

Modalités d’intervention de l’assistant

1- En règle générale, l’assistant pourra intervenir pendant les heures inscrites à l’emploi du temps, quelles qu’elles soient.

- soit avec le professeur dans le cadre de petits groupes dans la classe, constitués autour de tâches précises ;

- soit dans le cadre de sous-modules, constitués par exemple sous forme de groupes de besoin ;

- soit avec un tout petit nombre d’élèves, pour une prise de parole en continu ou un court entretien.

2- L’assistant pourra intervenir devant le groupe d’élèves dans le cadre du dédoublement ou du module (mise en parallèle des séances avec l’assistant et des modules ou demi-groupes). Sont possibles, entre autres, les activités suivantes :

- préparation d’une question à l’aide de documents apportés par l’assistant ou proposés en concertation avec le professeur ;

- approfondissement de ce qui a été travaillé en classe ;

- prolongement de ce qui a été travaillé en classe par le recours à l’expérience personnelle et par un apport civilisationnel sous forme par exemple de documents authentiques ;

- recherches en vue de la constitution d’un dossier,

- entraînement à la lecture ;

- entraînement phonologique (avec fabrication de cassettes individuelles de remédiation)

- entraînement à la prise de parole pour les élèves moins actifs à l’oral,

- entraînement à la pratique du débat contradictoire.

3 - L’assistant pourra intervenir dans le cadre

d’une heure inscrite à l’emploi du temps de la classe en sus des heures de cours, de module ou de dédoublement. Des activités du même type que celles que l’on vient d’énumérer sont possibles, sans que cette liste soit limitative. L’assistant pourra consacrer une partie de son service à l’animation d’un projet de groupe. Il interviendra alors de manière autonome en dirigeant le travail d’un petit groupe d’élèves sur un thème spécifique. Il n’est pas rare que les assistants disposent de compétences particulières et il est souhaitable d’en tirer parti en proposant aux élèves des projets motivants : correspondance par courrier électronique, musique, théâtre. Ici encore, il convient de rechercher la complémentarité entre le travail de l’assistant et celui du professeur en classe plénière.

Evaluation du travail avec l’assistant :

Pour s’assurer que les élèves travaillent avec l’assistant avec le sérieux et l’assiduité nécessaires, le professeur ne devra pas hésiter - à sa convenance- à faire porter l’évaluation sur des travaux et des activités réalisés sous le contrôle de celui-ci.

Inversement, comme cela se pratique déjà dans de nombreux cas, l’assistant pourra être amené, à la demande du professeur, à lui communiquer son avis sur l’assiduité, la participation, les efforts, le sérieux et la progression de ses élèves.

L’assistant pourra aider le professeur - à la demande de celui-ci - dans l’évaluation de la production orale au cours d’un entretien individuel avec l’élève portant sur des activités de classe et visant à montrer l’aptitude de celui-ci à communiquer. L’entretien, enregistré sur cassette, pourra être évalué par le professeur. Ce mode d’évaluation peut d’ailleurs s’insérer dans les modalités 1 et 2 ci-dessus.

Ces quelques exemples permettent d’illustrer les différentes façons d’intégrer l’action de l’assistant à celle du professeur. Ceci nécessite un travail en collaboration étroite :

- l’équipe de professeurs doit commencer par réfléchir aux modalités d’intervention de l’assistant (interventions régulières et étalées dans le temps, interventions ponctuelles, interventions fréquentes sur une période limitée pour la réalisation d’un projet etc.) ;

- l’assistant et les professeurs des classes où celui-ci intervient doivent travailler en tandem et rechercher cohérence et complémentarité ;

- il n’est pas a priori exclu, si les circonstances le permettent, qu’un groupe d’élèves travaillant avec un assistant ne corresponde pas à une classe, ni à un sous-ensemble de celle-ci, mais à la réunion de plusieurs élèves de plusieurs classes différentes ;

- pour que cette collaboration soit efficace, il faut laisser à l’assistant un temps d’adaptation, ménager une courte phase initiale d’observation qui permettra au professeur de concevoir son intervention avec souplesse et efficacité ;

- enfin il serait utile de constituer un dossier qui pourrait servir de référence d’une année sur l’autre.

B-0 N° ’25 du 24JUIN 99- ENSEIGNEMENTS ÉLÉMENTAIRE ET SECONDAIRE

Page 1182 Annexe V

Assistants dans le second degré ( Collège- Lycée)

Intervention
- Vous interviendrez seul(e) avec un groupe d’élèves : vous êtes alors meneur de jeu Mais les séances que vous animerez seul(e) devront être en relation directe avec le cours de l’enseignant et seront préparée avec lui.

- Vous intervenez conjointement avec le professeur : vous pouvez dans ce cas apporter un complément d’informations, relancer le débat, susciter la prise de parole des élèves.

- l’assistant et le professeur peuvent intervenir en même temps avec un demi-classe dans deux salles différentes. Dans ce cas l’assistant peut préparer, sensibiliser les élèves avant le cours du professeur et dans un deuxième temps prolonger le cours . une étroite collaboration est alors nécessaire.

Ce que l’on attend de vous
Avant le cours :
- une concertation avec le professeur sur les thèmes abordés et les supports choisis
- apporter une connaissance de votre pays à l’aide de documents authentiques ( journaux, photos, calendrier, publicités etc...)
Pendant le cours
- Enrichir les thèmes abordés avec le professeur
- Entraîner à la pratique orale de la langue
- Utiliser des supports variés ( BD, chanson, presse, radio, télévision etc...), pratiquer des activités variées ( exposés, débats, jeux de rôles)
- Contribuer à l’entraînement à la pratique écrite ( création d’un magazine, écriture collective d’un récit, roman virtuel, correspondance électronique etc...)

Autres activités
- Assurer la promotion de la langue allemande au niveau des classes de 5e.
- Procéder à des enregistrements pour le professeur
- Participer à un projet d’échange
- Apporter aux professeurs d’autres disciplines ( histoire, français ) une information sur votre pays, son histoire, sa vie politique. Participer par exemple aux TPE Langue + autre discipline TPE = Travaux personnels encadrés)
- Selon vos centres d’intérêts animer un club, une chorale dans votre langue .

- Implication culturelle
- Vous impliquer dans la commémoration du 22 Janvier : Deutsch-französischer Tag.
Le site académique de Versailles répertorie les actions de l’an passé.

http://www.ac-versailles.fr/pedagogi/allemand/22janvier/kalender.htm
Recommandations :
- parler allemand avec les élèves y compris avec les petits de l’école primaire : s’ils posent une question en français y répondre systématiquement en allemand, il y a toute les chances qu’ils comprendront : important de créer des habitudes.
- aider ponctuellement un élève qui réclame la traduction d’une expression précise, mais ne jamais faire le travail d’un élève, ne jamais corriger de façon systématique un travail que l’élève doit rendre au professeur.

Assistants en Collège
Contribution de Michelle PINEAU

Quelques lignes pour vous aider à intégrer au mieux votre travail à celui du professeur ou celui du professeur au vôtre !
Voici comment se présentent les choses :Nous travaillons en «  séquence  »,c’est dire que nous poursuivons en plusieurs «  séances  » un objectif linguistique qui sera atteint grâce à de multiples activités !
Certains manuels récents comme «  AUFWIND  » facilitent la tâche du professeur en offrant un exemple de progression et une gamme d’activités variées ,d’autres ,de conception plus classique , n’offrent qu’ un dialogue et des exercices de grammaire :ceux ci ne sont pas pour vous !
Soyons concret :le travail en duo à chaque étape de la progression est intéressant (et euphorisant pour le professeur et les élèves )et peut être réalisé sur toute une séquence :c’est ce qui se fera sans doute dans les premiers temps afin que vous fassiez la connaissance de la classe ;
Et maintenant réfléchissons aux différentes étapes de la séquence et déterminons lesquelles sont les plus favorables à un travail parallèle en petits groupes :
Il semble que ce soient l ’entrée en matière (der Einstieg ) et la synthèse finale avec le réemploi des structures et la consolidation .

I
La mise en place des objectifs peut se faire par petits groupes :la confrontation des idées aura lieu soit dans la même heure , soit à l’heure suivante :
Pas de précipitation :mettez vous bien d’accord avec le professeur sur ce que vous voulez obtenir !
Etoiles de vocabulaire ,suites d’idées sur un problème posé :à 2 meneurs de jeux tout est plus facile et certains élèves se révéleront en l’absence ou du professeur ou même de camarades qui les intimident .
II
La synthèse peut se faire sous des formes variées dans lesquelles on est souvent pas assez de deux pour s’assurer de la réalisation des objectifs
- Jeux de rôles
Partnerspiele
Poésie écrite et «  mise en scène  »
Lettres aux correspondants
Sondages
Recherches de documents authentiques (Journaux, Internet/site Blindekuh )
Création d’Affiches
de Prospectus
de Menus
de panneaux d’exposition
d’objets supports à récits ou à poésie
arbres à vœux
cartes d’anniversaires
pâtisseries
Contes(écriture et enregistrement )
Lecture d’une histoire à leitmotiv :vous commencez les élèves prennent la relève !
Sketches bien lus ,bien joués , bien mis en scène prolongés ou adaptés ;
Cette liste est loin d’être exhaustive mais elle correspond à ce que nous faisons au collège au cours d’une année scolaire ;
Ces activités peuvent à elles seules faire l’objet d’un projet que vous mènerez à son terme avec une partie de la classe sur 3 séances par exemple ensuite vous présenterez votre travail à l’autre groupe qui lui aussi vous réservera une surprise !
Bon Courage et viel Spass !
Dites vous que vous n’êtes pas seulement l’oxygène dont les élèves et les professeurs d’un collège ont besoin ,vous êtes la raison même de leurs efforts dans l’enseignement et l’apprentissage de l’allemand !

 

 Ressources pour le secondaire
- Spielend deutsch lernen ( Langenscheidt ISBN 3-468-49988-4
- Handeln und Sprechen im Deutschunterricht ( Verlag für deutsch)
- Juma, PZ, Young miss
- Logo Kinderkanal + site internet http://www.tivi.de/logo/
- Les romans virtuels :
http://www.romans-virtuels.com/dynamic/LaunchCenter/default.asp
- les défis internet :
http://www.ac-versailles.fr/pedagogi/defi
- Matériel Internationes : Transparente Landeskunde, par exemple
- Sites internet : cf sites perso
- Presse : cf site : www.alphanew.de
- Cd-Roms Einblicke

Exemples d’activités pour le lycée ou le collège

- Kettenspiele : Name, Alter, Wohnort Telefonnummer, Hobby
- Interviews mutuelles : interroger son camarade sur sa famille, ses Hobbies etc ...
- Simuler l’interview d’une personnalité
- Umfragen
- Partnerspiele ou Wechselspiele à l’aide de grilles incomplètes
- Jeu de mémorisation : chacun ajoute un élément nouveau ( Kofferpacken : was nimmst du mit ?- Porträt)
- Igel ( ich habe, ichbin, ich spile usw...)
- Rollenspiele ou Planspiele avec des Sprechkarten ou Bildkarten qui fournissent un fil conducteur
- Poésie écrite et mise en scène
- Contes, lecture , écriture
- Travail avec des chansons texte
- Entraînement à la lecture, sensibiliser les élèves à la prosodie de la langue par le biais de la poésie, du conte de la chanson.
- Sprichwörter
- Rédaction d’un lettre à un correspondant ou lettre officielle ( Ferienjob par ex)
- Carte d’anniversaire, carte de voeux
- Recherches de documents authentiques sur Internet par exemple
- Réalisation d’un travail d’informations trouvées sur Internet : organiser un week-end en allemagne . Hotel, Camping, restaurant, manifestations culturelles etc ...
- Travail avec la presse
- Horoscope
- Réalisation d’un roman virtuel à partir d’un thème.
http://www.romans-virtuels.com/dynamic/LaunchCenter/default.asp
- Entraînement au débat
- Les Défis internet : http://www.ac-versailles.fr/pedagogi/defi
- Travail avec Logo (Kika 16h50) + site internet
- http://www.tivi.de/logo/
- Travail avec un programme de télévision, réalisation d’un programme ou jeu de rôle( dispute en famille à propos du choix du programme !)
usw...

Diskussionsthemen - Lycée ou Collège
- Rauchen, Juma 3/97
- Maskottschen, Juma 2/2000
- Mein Herz schlägt höher, wenn ... Juma, 2/2000
- Leihst du mir was, leih ich dir was...
- Weinen , Zusammen März 2000
- Die Erdrdbeertorte 1/92 p.20 Tip
- Bewerbungsschreiben + Lebenslauf Tip Juma 1/92

Exemples concrets d’activités amenant la prise de position des élèves à propos d’un sujet donné.(Thesen zum Thema ...)

So ist die Jugend von heute ?

Kreuzen Sie die Aussage an, die sie am richtigsten finden, und diejenige, mit der Sie überhaupt nicht einverstanden sind.
Die Aussagen werden dann vorgelesen, und jeder Schüler muss reagieren, wenn er eine Aussage angekreuzt hat ( egal, ob positiv oder negativ)

1. « Die Jugendlichen von heute interessieren sich nur für ihre kleinen Probleme » Simone,46,München)
2. « Viele Teenager glauben an die große Liebe » (Max,25, Berlin)
3.« Die Jugendlichen nutzen moderne Medien ganz souverän und selbstverständlich » (Charlotte, 75, Bad reichenhall)
4. « Die Jugend von heute ist materialistisch eingestellt » (Thomas,31, Schwerin)
5. « Die Familie spielt eine große Rolle für sie. » (Theo, 40, Leipzig)
6.« Die Jugend von heute lebt in ihrer eigenen welt und hat keinen Respekt vor Erwachsenen » ( Elke, 66, Düsseldorf)
7. « Die meisten Schüler sind aggressiv und ruhelos » ( Gerhard,54, Rostock)
8. « Die Jugendlichen machen sich Sorgen um ihre Zukunft. » ( Marianne, 34, Mainz)

DCHEN/ JUNGEN
Kreuzen Sie die Aussage an, die sie am richtigsten finden, und diejenige, mit der Sie überhaupt nicht einverstanden sind.
Die Aussagen werden dann vorgelesen, und jeder Schüler muss reagieren, wenn er eine Aussage angekreuzt hat ( egal, ob positiv oder negativ)

Mädchen verbringen jeden Morgen eine Stunde im Bad.
Mädchen können kein Auto fahren.
Mädchen sind fleißig.
Jungen sind mutiger als Mädchen .
Jungen weinen nicht.
Jungen haben nur Fußball und Autos im Kopf.
Mädchen rauchen viel.
Mädchen können kein Geheimnis behalten.
Jungen haben mehr Freiheiten als Mädchen.
Jungen legen Wert auf Mode und Aussehen.

Krieg und Medien

Kreuzen Sie die Aussage an, die Sie am richtigsten finden und diejenige, mit der Sie überhaupt nicht einverstanden sind

Die Aussagen werden dann vorgelesen, und jeder Schüler muss reagieren, wenn er eine Aussage angekreuzt hat.( egal, ob positiv oder negativ)

.1. Medien sagen immer die Wahrheit.
2. Medien müssen immer alles sagen.
3. Medien dürfen nicht immer alles zeigen.
4. Gewalt muss gezeigt werden.
5. Gewalt zeigen bedeutet Gewalt bekämpfen
6. Medien manipulieren.
7. Krieg findet nur in den Medien statt.
8. Medien verdienen am Krieg.
9. Journalisten riskieren unnütz ihr Leben.
10. Medien beeinflussen den Krieg.

Stundenvorschlag : Mein Sonntag
Dorit Herold und Christina Weiglein ( Caen- 2002)

Er passt für Gruppen von ca 6-10 Schülern, ideal wären 8.

Material : JUMA 3/2002 , S. 14-19
eine OHP-Folie mit einem alten Photo von einer Kirche, in die gerade Leute gehen

Einleitung (ca 5 min) Folie auflegen
Was seht ihr auf dem Bild ?
Beschreibt das Bild !
An welchen Wochentag erinnert euch diese Szene ? - Sonntag

5 min Zielstellung + Aufgabe :

Dann wollen wir mal sehen, wie deutsche Jugendliche heute ihren Sonntag verbringen.

4 Gruppen mit jeweils 2 Schülern bilden ( evtl Aufgabenstellung anpassen oder Text weglassen, je nach Schülerzahl)
jeweils ein Text für eine Gruppe ( die Vokabeln sollten darunter ergänzt werden)
Die Schüler sollen jeweils zu zweit einen der Texte lesen und daraus ein Interview machen, das sie dann den anderen vorspielen ; einer ist der Reporter,der Fragen stellt, der andere ist der Jugendliche, der antwortet.
Die Schüler haben den Rest der Stunde Zeit, das Interview auszuarbeiten.
Sie dürfen sich Notizen machen.
Der Assistent geht herum, schaut, hilft...

In der nächsten Stunde spielen die Schüler dann ihr Interview vor. Danach kann man sie erzählen lassen, wie sie ihren Sonntag verbringen und diskutieren, welche Unterschiede es evtl zwischen Frankreich und Deutschland gibt.
Die Schüler müssen sich bei dem Interview passende Fragen überlegen und den gegebenen Text so umformulieren, dass die Antworten passend und in der 1. Person Singular sind.
Diese Stunde kann im Zusammenhang mit den Themen Familie, Freizeit oder Tagesablauf gehalten werden.

Beispiel für den Anfang eines Interviews (Thomas) :
R(eporter) : Hallo Thomas !
T : Hallo !
R : Ich möchte dir heute ein paar Fragen zu « deinem » Sonntag stellen, ist das ok ?
T : Ja, klar.
R : Wann stehst du sonntags auf ?
T : Normalerweise klingelt mein Wecker um 8.30Uhr, weil ich mit meinen Eltern in die Kirche gehe.
R : Machen das viele Jugendliche in deiner Gegend ?
T : Nein, das ist eher ungewöhnlich. In meiner Klasse gibt es niemand
sonst, der das macht.
R : Und warum gehst du dann ?
T : Meine Eltern kommen aus Polen, da ist es ganz normal, dass man am
Sonntag in die Kirche geht. usw.

„Vom Reichstag ... zum Bundestag"

Kontakt 2e für LV1 & LV2
Kapitel 4, Panorama (Seite 94/95)
2 Stunden mit einer 2e, 1re oder Terminale

Obwohl dieses Buch für ein 2e erstellt wurde, kann man die Panoramathemen auch für höhere Klassen nehmen, da die Texte unserer Ansicht nach für eine 2e sehr, z.T. vielleicht sogar zu schwer sind.

Man benötigt für unsere Stunden :

eine Kopie der Texte

eine Kopie der Bilder

ein Video mit Bildern aus dem Bundestag (z.B. : eine Dokumentation über den Bundestag oder ein Ausschnitt aus einer Nachrichtensendung)

Zu Beginn der Stunde teilt man die Schüler in Gruppen ein und gibt jeder Gruppe einen kleinen Text, bzw. einen Textabschnitt. Man verrät den Schülern nur, dass es sich um deutsche Geschichte und deutsche Politik handelt. Die Schüler können nach einem ersten Lesen ihre Vermutungen äußern, worum es sich in dem Text handelt.

Da jede Gruppe nur einen Teil des Textes hat, ist es eher unwahrscheinlich, dass sie sofort auf den Reichstag kommen. Um ihnen eine kleine Hilfe zu geben, lässt man sie alle Wörter unterstreichen, die ihrer Meinung nach etwas mit deutscher Geschichte und/oder deutscher Politik zu tun haben (z.B. : Weimarer Republik, Hitler, Reichstag). Man kann die Schüler diese Begriffe nennen und erklären lassen, bzw. sie selber erklären, wenn sie ihnen völlig unbekannt sind. Da der Reichstag in allen Texten auftaucht, werden die Schüler schnell erkennen, dass es sich nur um ihn handeln kann.

Auf der Seite 95 befindet sich eine Zeittafel, mit deren Hilfe man den Schülern die allgemeinen Zusammenhänge erklären kann. Man kann auch die Ereignisse herausnehmen und nur die Jahreszahlen stehen lassen, so dass die Schüler zuerst die Ereignisse der jeweiligen Jahreszahl zuordnen müssen.

Nachdem sie jetzt einen groben Überblick über die Geschichte haben, sollen die Gruppen ihre Texte in die richtige chronologische Reihenfolge bringen und erklären, um welche Zeit es sich in ihrem Text handelt und was in dieser Zeit mit dem Reichstag passiert ist. Ist der Text in der richtigen Reihenfolge, müssen noch die Bilder zur jeweiligen Etappe zugeordnet werden (die Kopien der Bilder sind selbstverständlich ohne die Jahreszahlen).

Auf der Seite 94 findet man ein Gespräch zwischen Sandra und Bastian, das es auch auf Kassette gibt. Man kann es den Schülern vorspielen oder vorlesen, falls man die Kassette nicht hat. In dem Gespräch geht es um die Glaskuppel des Reichstages und ob man sie eher als schön oder als störend empfindet. Das Gespräch soll als Aufhänger für eine Diskussion dienen, in der man nicht über die Kuppel auf dem Reichstag, sondern über die Pyramide vor dem Louvre redet (die Problematik ist die Gleiche : passen alte Gebäude und moderne Architektur wirklich zusammen ?). Im Gespräch können die Schüler einige Anregungen finden, sie sollten jedoch auf jeden Fall ihre eigene Meinung präsentieren und nicht eine der Aussagen aus dem Dialog übernehmen.
Zum Widereinstieg in das Thema kann man in der 2. Stunde einen Videofilm über den Bundestag zeigen, bzw. im Plan der 1. Stunde fortfahren, falls man mehr Zeit als vorgesehen benötigt hat. Dieses Video kann entweder ein Ausschnitt aus einer Dokumentation über den Bundestag sein oder ein Teil einer Nachrichtensendung. Auf jeden Fall sollten aber sowohl das Gebäude als auch Politiker (z.B. bei einer Debatte) zu sehen sein.

Nachdem es in der 1. Stunde hauptsächlich um das Gebäude ging, sollen jetzt die Politiker im Vordergrund stehen, d.h. man erklärt den Schülern welche Parteien mit welchen Zielen und Idealen es in Deutschland gibt, wer wichtige Persönlichkeiten sind und welche Funktion sie haben. Man kann auch, wenn es die Schüler interessiert, kurz auf das politische System in Deutschland eingehen. Danach hat man 2 Möglichkeiten :

1. Man organisiert einen Wahlkampf. Die Klasse wird in 2 oder mehr Gruppen aufgeteilt, von denen jede eine deutsche Partei vertritt. Die Gruppen müssen einen Spitzenkandidaten aufstellen und sich ein Konzept für den Wahlkampf überlegen (was natürlich den Idealen und Zielen ihrer Partei entsprechen muss). In einer (oder mehr) Debatte(n), ähnlich dem Fernsehduell von Schröder und Stoiber, müssen die Spitzenkandidaten aber auch andere Parteimitglieder versuchen möglichst viele Wählerstimmen zu erhalten. Man könnte diese Debatte(n) vor einer anderen Deutschklasse halten, die danach ihren Favoriten wählen muss.

2. Man organisiert eine Debatte im Bundestag. Die Klasse wird ebenfalls entsprechend der Parteien in Gruppen aufgeteilt. Man gibt ein Thema vor, das im Moment auch in Deutschland diskutiert wird (z.B. : Ausstieg aus der Atomenergie). Bevor man diskutiert kann man sich auch Ausschnitte aus dem deutschen Fernsehen und/oder aus Zeitungen ansehen, um die Positionen der verschiedenen Parteien zu verstehen. Danach haben die Schüler etwas Vorbereitungszeit und müssen danach über das Thema reden und evtl. am Ende einen Kompromiss finden.

Viel Spaß und viel Erfolg beim Ausprobieren !

John, Susanne & Kerstin (Caen - 2002)

Rollenspiel
A partir du texte Er heißt Joe S.12 ( Kontakt 2 - Bordas)
Organisation d’un Rollenspiel avec différentes variantes : testé avec succès avec des élèves de
2 ème LV1 mais aussi avec les assistants lors du stage de formation - Caen 2002.( Michèle Mariette)
Répartir les élèves par groupes , leur laisser 10 minutes de préparation , puis les faire jouer en plenum.
Etant donné les différents rôles les élèves écoutent leurs camarades, éprouvent un réel intérêt à entendre ce que vont dire les autres.
Rollenspiel :
Die Eltern des Mädchens machen Joes Bekanntschaft - 4 Personen
Das Mädchen : Christina, stellt Joe vor.
Der Vater : Moritz hält Abstand von Joe, nimmt die Situation nicht ernst.
Die Mutter Katrin fragt ihn über seine Arbeit, seine Familie, lädt ihn zum Kaffee ein...
Joe : höflich, ein bisschen schüchtern.

Variante 1
3 Personen
Die Eltern des Mädchens haben Joe gerade kennengelernt.
Dialog zwischen den Eltern und dem Mädchen.
Das Mädchen : Christina : total verliebt, möchte mit Joe in eine Wohnung ziehen.
Der Vater : Moritz : ist überhaupt nicht einverstanden. Christina ist zu jung - sie muss Abitur machen.
Die Mutter : Katrin findet Joe unheimlich nett aber ... Christina ist doch zu jung - sie versucht den Streit zu meiden.
Variante 2
5 Personen
Joes Eltern machen Christinas Bekanntschaft.
Die kleine Schwester Sandra ist auch dabei und möchte viele Fragen stellen.
Der Stiefvater, Karl ist am Anfang schlechtgelaunt, er versteht nicht, warum Joe ihm Christina vorstellen möchte ... wird aber so langsam netter.
Die Mutter, Annette freut sich, Christina zu treffen. Sie findet es schön, dass Ihr Sohn eine feste Freundin hat, fängt an, mit ihr zu diskutieren.
Christina antwortet höflich auf die fragen.
Joe : gestresst, aber bemüht sich seine Ruhe zu bewahren, möchte nicht wieder Streit mit dem Stiefvater haben.
Variante 3
4 Personen
der Stiefvater, Karl, die Mutter Annette, die kleine Schwester Sandra, Joe
Joes Eltern haben Christinas Bekanntschaft gemacht.
Joe möchte mit Christina in eine Wohnung ziehen : er verdient ja schon Geld.
Karl findet Christina nett, hätte nichts dagegen, dass Joe auszieht : beide verstehen sich ja nicht gut.
Die Mutter Annette erinnert sie daran, dass Christina noch sehr jung ist. Sie geht noch aufs Gymnasium.
Sandra stellt wieder viele Fragen.

Variante 4
4 Personen
Christina- Joe- Christinas Opa und Oma
Christina und Joe erklären die Situation.
Ob Opa und Oma ihnen helfen können ?
Opa und Oma machen Vorschläge.

Propositions concrètes de travail venant compléter le cours du professeur
Warum Seconde
- Lehrer Dussel und Lehrer Hinz p.14
Von Aachen bis Zwickau 9 p.52 Cassette audio
Transparent Landeskunde Schule 18
Méthode Horizonte p.50
- Sag ich es oder nicht p.22
Juma 2/2000 p.14 wer lernt gewinnt

Warum Première
- Schöne neue Welt p.20
cf Die Welt von morgen - Horizonte p.143- p.151
cf Dossier Internationes Umweltschutz und Gesellschaft
- Konsumverhalten der Kinder und Jugendlichen p.105
Juma 3/2001 In der Schuldenfalle

Chancen Seconde
- Eva p.17
Aktuell Sept 98 Standpunkte : Brauchst du bestimmte Klamotten, um akzeptiert zu werden.

Projekt Deutsch
- p.58 Deutsch ist wieder Mode (Musik)
Juma1/96 p.11
- Hobbies p.70-71
Cf von Aachen bis Zwickau Interview
- Wie wird man Deutscher ? p.126
Juma 3/97 multikulti p.20/22
Juma 4/99 p ;38
Europa Tip Juma 1/92 - Collage
Juma
Juma 3/2001 p.12
- Sag mal, brauchst du Familie ?
Cf von Aachen bis Zwickau - sich vor/stellen - Interview 10 cassette audio
Cf projekt deutsch Die Jugend von heute p.142

- Gewalt und Fernsehen
cf Fernsehprogramm
Aussagen :
Fernsehen macht dumm
Horrorfilme sind total unrelistisch
Ich stehe grundsätzlich auf Horrorfilme
Horrorfilme machen Jugendliche ängstlich
Horrorfilme helfen mir meine Ängste zu überwinden
Weitermachen ...

- Geschichte der Berliner Mauer ( Tip Juma 1/92 )
Internetseiten ( Internationes)

 Quelques principes de base
- Enseignement essentiellement ludique, mais attention le jeu ne doit pas prendre le pas sur l’apprentissage !
- Accorder une prépondérance à la langue orale (Education de l’oreille primordiale :prosodie, rythmes, sonorités)
- Apprendre à communiquer en communiquant (ne pas se limiter à reproduire quelque chose : communiquer ce n’est pas poser une question dont on a la réponse, mais au contraire on pose une question parce que l’on manque d’information !)
- Enseignement interactif : travail en groupes en binômes (Partnerarbeit)
- L’enfant acteur de son apprentissage : petits sketches, mise en scène d’un conte musical, d’une mini pièce de théâtre
- Faire référence au vécu de l’enfant, à la vie quotidienne de l’enfant
- Solliciter l’imaginaire (simulation , contes , BD , jeux de rôles , personnages fantastiques etc...)
- Rôle du corps et des sens primordial (cf Nathan « solliciter tous les canaux d’information » , visuels , auditifs , affectifs , tactiles , olfactifs , gustatifs, kinesthésiques )..Comment mieux faire apprendre l’expression « Das ist lecker » qu’en faisant déguster ein Plätzchen (petit gâteau de Noël)
- Associer le dire et le faire
- La parole doit être accompagnée par le geste , l’action , l’interaction (cf Ursula MOLINIER -CRDP Midi Pyrénées) : Nous mémorisons :
10 % de ce qui est lu
20 % de ce qui est entendu
30 % de ce qui est vu
50 % de ce qui est vu et entendu
70 % de ce qui est dit par soi-même
90 % de ce qui est fait par soi-même.
Donc l’enseignant aura bien soin de présenter un message le plus différencié possible
- Leurs possibilités de concentration sont parfois limitées, n’hésitez pas à proposer des activités , des supports et des rythmes variés.
Varier les supports - alterner voix aiguë et grave - marionnette (Substitut du maître : ne comprend que l’allemand ou substitut de l’élève : idéale pour les élèves timides) - Utiliser des objets authentiques d’Allemagne -Wortkarten - Bildkarten - Kimspiel (Repérer des objets-fermer les yeux ! Was fehlt ?) - Quartett - Schnipp-Schnapp(Correspondance entre les Wortkarten et les Bildkarten) -Lotto- Bingo(Liste de nombres de 0 à 30 choisis par les élèves et portés sur une grille . le maître énumère des nombres de 0 à 30. le premier élève dont la grille est cochée dit Bingo) Masken - activités de découpage , coloriage , bricolage , danse usw...)
- Utiliser la chanson, le rythme ( rap par exemple) comment facteur de mémorisation d’une structure ou de vocabulaire.
- Utilisez la vidéo pour les contes, l’image facilite la compréhension.
- Utilisez dans la mesure du possible les nouvelles technologies
- Intégrez l’enseignement de la langue vivante aux autres disciplines à chaque fois que l’occasion se présente ( sport, musique, activités manuelles)
- Ne négligez pas l’aspect culturel : une langue véhicule une culture : sortie culturelle, exposition, concert,voyage en Allemagne, correspondance avec un établissement étranger)
- Trace écrite du travail : même si la prépondérance est accordée à l’oral et si l’écrit reste limité, il est bien que l’enfant ait un cahier avec des traces des activités, on devra y retrouver la progression du cours : des vignettes des Bildkarten miniaturisées l’aideront à mémoriser ce qu’il a fait en cours : pas besoin d’écrire il associera de lui-même l’image au mot ou à l’activité qu’il représente. Cela peut être aussi une BD, représentant une comptine, voire le texte d’une comptine ou d’une chanson à partir du moment où l’enfant la maîtrise parfaitement à l’oral.

 Promotion allemand séance avec les 5e LV2
par les Assistants

Matériel :
Une carte de l’Europe
Une carte d’Allemagne
Une balle
Si possible cassette vidéo de la mallette du Goethe -Institut destinée à la présentation de l’allemand à l’ Ecole primaire.

I. EN ALLEMAND

1. Hallo ! Guten Tag ! Ich bin .... und du ?

Aller vers un élève et lui serrer la main
Puis lancer une balle pour donner la parôle

2. Wie geht’s ? ( traduction voix off : comment ça va ?)

Gut - solala - nicht gut- ( avec les gestes)
Répétition collective

Aller vers un élève : lui poser la question et faire un geste pour suggérer la réponse ( gut, nicht gut ou solala)
Faire la même chose en allant d’élève en élève

3. Reprendre tout : GutenTag ! ich bin ... und du ? Wie geht’s ( laisser l’élève choisir sa réponse.

II. EN FRANCAIS

1. Dans quel pays parle t- on allemand ?
Réponse à l’aide de la carte de l’Europe

2. Il y a combien d’européens qui parlent l’allemand ?
Donnez un chiffre !
( 120 Millions)

3. Savez vous quelle est la capitale de l’Allemagne ?
la situer sur la carte de l’Allemagne
Connaissez vous d’autres villes allemandes ? ( Donner Hamburg , un grand port,-Bremen , Connaissez vous les Musiciens de Brême ? - Köln , connaissez vous l’eau de Cologne ?- München, Bayern München)
Les situer sur la carte
Moi je viens de ....
Ich komme aus

4. Connaissez vous des mots allemands ?
Tomate - Karotte- Schokolade - Banane - Limonade - Anorak- Gitarre-
Telefon - Foto - Europa - Amerika - Afrika ...

5. Une dernière question : savez vous que nous avons maintenant une journée franco allemande ? ... le 22 janvier

6. Et maintenant on va faire un petit tour en Allemagne avec la vidéo ...
Juste 2 minutes

6. On distribue le QUIZ que l’on fait avec les élèves qui pourrons le montrer le soir à leur parents et leur donner les bonnes réponses.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0